Well Come – L’édito du Superviseur

En 2018, on fête les 50 de la première diffusion du Prisonnier en France.

Le dimanche 18 février 1968 aux alentours de 19 heures, les téléspectateurs français découvraient sur la deuxième chaîne de l’ORTF « L’arrivée », le premier épisode du « Prisonnier », la nouvelle série de Patrick McGoohan, l’acteur britannique rendu populaire chez nous – et dans le monde entier – par « Destination Danger », sa précédente série dans laquelle il interprétait l’agent secret John Drake. L’hebdomadaire Télé 7 Jours de l’époque indiquait une diffusion en couleur, mais bien peu de gens possédaient alors le récepteur adéquat.

Flashforward : nous voilà 50 ans plus tard, en 2018.

Ce blog va célébrer pendant 17 semaines cette série devenue culte et qui n’a été autant de son époque que maintenant. McGoohan a prophétisé l’apparition des caméras de surveillance dans la vie de tous les jours et le fichage des citoyens. Pourquoi 17 ? Ce chiffre correspond au nombre d’épisodes diffusés originellement au Royaume-Uni.

Revue de presse, interviews, analyse critique des produits dérivés les plus récents seront donc au menu chaque mercredi à 14 heures jusqu’en mai. Le premier billet  présente le récent documentaire de Chris Rodley sur Patrick McGoohan « In my mind » tourné en 1983 et remonté à l’automne dernier. En bonus, on vous propose aussi un compte-rendu de la célébration-anniversaire qui s’est tenue à Portmeirion en septembre dernier.

Bonjour chez vous !

Patrick Ducher au Sanctuaire de la culture geek (Pierre Bénite, 10 & 11 juin 2017) interviewé pour la web émission « Phase S »

Patrick est l’administrateur de ce blog. Il est le président du fan-club français « Le rÔdeur » et le co-auteur de « Le Prisonnier, une énigme télévisuelle » (Yris).