Run, Number 6, run ! 6 questions à Dan Orgill

Vice Press a récemment (2020) produit une gamme de plusieurs badges inspirés du Prisonnier ainsi qu’un grand poster (50x70cm) montrant un Numéro 6 en train de courir dans un couloir. Nous avons interrogé son concepteur, l’illustrateur Dan Orgill. Un échange proposé par Patrick Ducher

éL’intervieweur avec le poster de Dan Orgill, 06.2020
  1. Comment le contact s’est-il établi avec l’éditeur à l’origine ?
    L’éditeur m’a contacté par mail après avoir vu mon travail sur les réseaux sociaux. Il m’a demandé si je serais intéressé par une collaboration et c’était le cas. Il y avait plein de sujets sur lesquels travailler et nous sommes tombés d’accord sur Le Prisonnier.
  2. Comment est venue l’idée initiale ? Quelles techniques et outils avez-vous employé ? Avez-vous utilisé des images de la série ? Combien de temps vous a t-il fallu ?
    Comme au démarrage de tout projet, nous avons discuté de ce qui était attendu en matière de look pour le poster.
    On ne m’a rien imposé en matière de couleurs. On m’a juste dit de conserver un “esprit Sixties”. Pour le design, ils voulaient quelque chose de graphique, comme une couverture de BD. C’est Vice Press qui m’a suggéré la police de caractères, un bon choix du reste !
    J’ai proposé 3 ou 4 esquisses, puis nous sommes tombés d’accord sur l’une d’entre elles. J’ai ensuite commencé des recherches. J’ai pris moi-même la pose pour essayer de trouver la bonne posture. J’ai aussi utilisé des captures d’écrans tirées de la série. Ensuite, j’ai cherché des polices de caractères un peu vintage pour le lettrage. J’ai dessiné un premier jet en taille réduite, que j’ai ensuite agrandi au format réel de travail. La peinture a été réalisée à la gouache he et à la peinture acrylique. Cela m’a pris environ 50 à 60 heures.
  3. Quelle est votre relation à la série ?
    Je ne connaissais pas particulièrement la série, même si je l’avais déjà visionnée. Je connaissais McGoohan pour l’avoir vu dans le rôle du directeur de prison dans “L’évadé d’Alcatraz”. Sinon, j’ai regardé la série, réalisé une douzaine de captures du visage du héros, de postures de course. Au final, je me suis moi-même pris en photo en train de courir.
  4. Comment avez-vous vécu le confinement ? Peut-être un sentiment d’être emprisonné à la maison ? 😉
    Le confinement ne m’a pas trop dérangé car j’ai travaillé tout le temps. Je suis assez casanier de toute façon, alors rester enfermé n’a pas représenté un grand changement pour moi.
  5. Comment est la Village idéal selon vous ?
    Le village idéal serait rempli de fournitures de dessin !
  6. Et pour finir … avouez… qui est le Numéro Un ?
    Ça, c’est une question difficile ha ha! On ne pourra sans doute jamais l’identifier, et je n’ai aucune information en ma possession sur ce personnage. C’est tout ce que je peux dire sans que le rôdeur ne m’étouffe !
De l’esquisse à la version finale. Des recherches de postures, de couleurs et de polices de caractères
Cette esquisse n’a pas été retenue mais Dan conserve un petit faible pour elle

Nos remerciements à Dan Orgill. Son Insta : danorgillart

Pour acheter le poster chez Vice Press.


Laisser un commentaire

error: Content is protected !!