Le Prisonnier en BD : 3ème volet (Titan Books)

Suite de nos chroniqués consacrées à la BD du Prisonnier réalisées par Peter Milligan (scénario) et Colin Lorimer (dessin) chez Titan Books. A la fin du volume 2, l’agent Breen/Number Six s’est tiré une balle dans la tête après s’être enfuit – en apparence – du Village. Au début du volume 3, il se réveille dans une salle d’interrogation. Tout ceci n’était bien sûr qu’un leurre. Et le reste de l’histoire vire au psychédélique…

*Attention, il y a des spoilers *

Il semblait évident que Breen n’allait pas mourir. Le voilà enchaîné à un fauteuil avec des électrodes, questionné par un personnage portant un blazer à liséré orné d’un grand bi mais dont on ne distingue pas le numéro. Breen s’était douté de quelque de louche car durant l’évasion du trio dans le volume précédent le ciel n’avait pas changé de la nuit. Et puis son sandwich n’avait aucun goût. Il ne révélera rien sur Pandora. Son géôlier appuie sur un bouton et voilà Breen transporté dans le cabinet d’un psychiatre viennois (un sosie de Freud). Breen a des visions de Carey en train de l’assassiner pour se venger de l’avoir trahie. Selon le psy, Bree souffre de souvenirs qu’il réprime depuis son enfance et du désir morbide de garder des secrets. S’il parle de Pandora, il ne souffrira plus. Tout cette manipulation cinéma se déroule dans sa tête – le psy est un robot – et le géôlier a tout manigancé avec un docteur qui note le niveau très haut de cortisol. Pousser plus loin l’expérience risque de faire de Breen un légume, mais l’homme au blazer veut tenter coûte que coûte de faire parler l’ex-agent. Son assistant, Number Four ,tente de l’en dissuader en expliquant que Breen sera inutile s’il est « endommagé ». Rien n’y fait, la torture psychologique se poursuit. Le docteur injecte donc d’autres cauchemars dans l’esprit de Breen.

Breen se trouve transposé dans Vienne au XIXème siècle, puis affronte une mouche géante ainsi qu’un personnage coiffé d’un haut de forme au visage horrifique. Dans quelque temps, on lui ôtera tous ses souvenirs, au risque d’endommager son cortex. En attendant, il est emmené dans la salle des zombies, où se trouvent des personnages en fauteuil roulant, le regard vide. Apparemment, Breen est en mesure de communiquer avec eux par télépathie. Il assomme un garde et s’apprête à s’enfuit de nouveau mais les « voix » tentent de l’en dissuader en lui rappelant qu’un puce lui a été implantée dans le ventre. Une des voix lui dit des mots familiers : Bonjour chez vous ».

Breen est rattrapé par une vieille connaissance : l’homme à l’accent du Yorkshire croisé dans le volume 2, dont il se débarasse de nouveau en lui. Les gros ballons blancs veillent sur la plage du Village et étouffent le garde à l’accent du Yorkshire, Breen ayant pris soin de lui faire avaler sa puce de surveillance électronique. Le ballon aspire littéralement le garde qui ressemble désormais un fœtus. Breen plonge dans les profondeurs de la mer et se retrouve dan sue espèce de grotte remplie de petits ballons blancs.

Breen se débarrasse d’un agent et découvre de vieux papiers datant des années 60. Il y a même un système de tuyauteries crachant des pneumatiques. L’un d’entre eux indiquent justement ces trois mots laconiques « Bonjour chez vous ». Breen découvre enfin un dossier le concernant et qui le décrit comme « faible psychologiquement, un parfait client sans aspiration politique ni intégrité ».

Il découvre que l’homme au blazer est Number Two – bien qu’il ne porte pas de numéro sur son badge – et le voilà place devant un fauteuil globe face au successeur de son géôlier : son ex-maîtresse Carey ! Si Carey est Numéro Deux… qui est le/la numéro Un ? Réponse (ou pas) dans le volet 4.

Le 4ème volet est annoncé pour le 23 juillet avec diverses couvertures. En attendant le recueil des dessins de Jack Kirby – non publiés dans les années 70 – sortira sous forme de beau livre également chez Titan

Plus d’information, pour commander les fascicules sur le site de Forbidden Planet à Londres :

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :